AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ecris.

Aller en bas 
AuteurMessage
Zeklol

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Ecris.   Mer 7 Nov - 2:44

Bon...
Ici je viendrais kikooter avec mes écris. Pour vous montrer à quoi servent les cours... Enfin... *00*




Descente aux enfers

Je veux parler de tout ce que j'aime bien
traîter avec le diable, le premier des anges
de l'horloge qui nourrit l'immonde fange,
D'une stupide machine qui ne comprend rien.

Derrière la vitre, ce monde n'est pas le mien
Aller, venir, errer, gravir, chuter...
Suffoqué par cette pierre qui me retient
Je porte de bien lourdes chaînes, Gravité

Lucifer fixe avec intensité
Le ciel doré d'un Landschaft caché
Balloté par une houle vermillon
De coquelicots envolés par millions.

La chaire à-vif d'une âme en peine
Veut réunir tous ces fieleux qui saignent
Pour les faire chanter à l'unison
Un requiem nommé inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeklol

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Ecris.   Mer 7 Nov - 2:47

Je vais en poster quelques uns... Ceux que je juge pas trop intimes... J'ai décidé de venir les poster après m'être fait taunté pendant plusieurs minutes cet après midi :p




Rencontre


Alors que je marchais,
Allant de creux en creux,
Un jour j'ai rencontré
Un beau marchant de feu
Fort et plein de fierté
"Es-tu un de ces dieux
Au sommeil étoilé?"
L'ai-je abordé, curieux.
-Je suis aventurier,
Je marchande mon feu.
Prend celui qui te plait!
N'aies garde, ça n'est qu'un jeu!-
"Mais je ne peux payer"
-Hé! Ne soit pas peureux
Une flamme, rien qu'une et
Tu pourras vivre heureux.-
A ces mots éronés,
Je m'insurge furieux:
Moi je t'ai fabriqué
Et de tous ces fielleux
Tu es bien le plus laid,
Ô combien hideux!
A présent disparait!
Fais tes derniers adieux!"
Puis ses yeux amusés
Ont avoué tout deux:
-Ton choix est donc fait:
Un foyer monstrueux!
Souffrance t'es destinée.
C'est ça que tu veux!
Toi et ta muse allez
Crever, seuls amoureux
D'un ciel constellé
De souhaits malheureux
Vous allez pourrir près
De rivages mystérieux
_Ceux-là même que tu crées!
Tu ne seras pas vieux,
En tout cas pas assez!
Et tu n'auras pas mieux
Qu'un mince manteau troué
Et de sales draps miteux
Pour te réconforter,
Pour éxhausser tes voeux!...-

Que je brûle! Exilé
Comme un lêpreux.
J'aurais au moins gouté
Au plaisirs radieux
D'un homme condamné
A voler aux dieux
Les désirs embrasés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeklol

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Ecris.   Mer 7 Nov - 2:48

La théorie du vide


Es-tu seulement capable
De respirer un grand vide?
Moi je le peux! Inconcevable?
Approche-toi, vient voir ici...
Quand un pieu te fait mal,
Il est normal que tu cries.
La vie me fait mal
C'est pourquoi j'écris.
L'insupportable
Enveloppe vide
Je veux la battre,
Hurler sa bile
Et mon âme
Va vivre
De ça:
Vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeklol

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Ecris.   Mer 7 Nov - 2:49

De mon esprit, que dire?
Il faut l'attrapper, le saisir!
Et jusqu'où irons-nous?
On trouvera la muse, on prendra ses genoux
Qu'elle soit la source des mots,
L'orgue des maux
Racine de mal et d'émois
Aidez-moi!
Et des mois...
Mais combien?
Oh, quelques uns
Pourquoi s'attarder sur l'enjeux des mots?
L'ange des maux?
Oui, ça n'est qu'une légende!
Les gens disent qu'elle est grande.
Mais cela va prendre du temps!
Je vais t'en donner...
Va-t-en, allez!
Suis-moi
Soit moi
Et laisse-moi
Ou est-ce moi?
Mais où est-il?
Je te suis.
Tu me hais?
Deguerpis!
Des guerres et puis?
Et bien puise!


Dérive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeklol

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Ecris.   Mer 7 Nov - 2:51

La théorie de l'échec


Nuque serrée à son comble,
Faussette furieuse, oeil sombre,
Il crispe les maxilaires.

Dans un signe adressé au ciel,
Maudit la vie - quel infidel!

Sans arme aucune pour se défendre,
Il vient tout juste de comprendre:

Connaître la théorie de l'échec
C'est savoir
Que le zéphir qui ravissait nos becs
Vient le soir
Dans une bourrasque d'air sec
Arracher nos ailes
Pour laisser planer dans le noir
Tous ces oiseaux bels



C'est tout... Pour ce soir... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecris.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecris.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'air du neuneu
» CV de LastMemory [JOURNALISTE]
» "There is no peace soldier, on this side of the Grave."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Taverne :: Divers-
Sauter vers: